S'enrichir en ligne


1 commentaire

Investissement : Et maintenant je m’intéresse aux start-up

Je vous le disais dans un article précédent, mon plan d’enrichissement s’organise autour de 3 axes. Alors marketing de réseau et bourseCheck !senrichir-en-ligne-tom-checklist

Mais quid de l’investissement ?

Ces dernières semaines, j’ai été occupé à finaliser un projet qui me tenait à cœur, l’investissement.senrichir-en-ligne-bttf

Tout commence quand un proche, me conseille de jeter un coup d’œil au magazine Challenges N°429 « 100 start-up où investir ». Je m’y penche et contacte alors la dizaine de société qui a attiré mon attention. Le contact se passe très bien avec l’une d’entre elles et plus je découvre le concept, plus je suis intéressé.

Premier investissement : Que demander ?

Alors déjà, je n’ai rien d’un investisseur donc je n’ai pas le réflexe de poser les bonnes questions dès le début mais plus le dialogue se poursuit plus les questions me viennent en tête. Je vous mets ici une liste non-exhaustive des questions qui m’ont semblé pertinentes :

  • Quels sont les risques concurrentiels ?
  • Quels sont les risques des personnes clés ?
  • Quels sont les risques liés au service/produit ?
  • Quels sont les risques de dépendance vis-à-vis d’un fournisseur ?
  • Quels sont les risques liés au marché ?
  • Quel est le montant minimum (ticket d’entrée) pour investir dans cette société) ?
  • Le ticket d’entrée représente quelle part du capital ? Avant et après levée d’investissement ?
  • Les investisseurs ont-ils un droit de regard ?
  • Quels sont les projets de la société à court, moyen et long terme ?
  • Quelle est la stratégie de sortie?
  • Y a-t-il possibilité de prendre rendez-vous pour en parler?

Finalement…

Après avoir obtenu les réponses à mes questions, je décide de sauter le pas. Je présente mon projet à mes trois associés de la première heure qui se révèlent eux aussi enthousiasmés. On réserve nos actions, on paye et c’est parti pour l’aventure.

senrichir-en-ligne-tom-sawyer

Heureusement pour tout le monde, la levée de fond est un succès et un mail nous prévient que notre investissement est finalisé. On a tous le sentiment d’avoir passé un cap dans l’investissement.

Et après ?

Ben ce premier investissement nous permettait de mettre le pied à l’étrier, rendez-vous dans 4-5 ans pour savoir si on a eu du nez. Mais surtout, ça nous prépare à notre prochain investissement qu’on prévoit dans les prochains mois. Avec un planning de 2 à 3 investissements par an dans des start-up, on aura fort à faire.

En attendant, je vous invite à découvrir le concept et à aimer la page de 10-Vins.

Publicités


Poster un commentaire

« 6 jours de labeur » (Jim Rohn) ou Comment j’ai augmenté mon rythme de travail pour réaliser mes objectifs

logo_work_in_progress2

Quand j’ai démarré Profits25, mon but n’était pas de parrainer, je souhaitais juste faire des compléments de revenus.
Mais quand j’ai eu ma carte de paiement ainsi que le premier versement, j’en ai parlé à la seule personne qui démarrerait juste parce qu’il a confiance en moi et qu’il n’avait pas besoin d’autres preuves, mon frère.
Alors ma motivation a augmenté, j’ai commencé à croire que je pourrais parrainer d’autres personnes.
Au fil des mois et des filleuls qui entraient, cette croyance s’étaient transformée en foi, le doute n’était plus permis: je devais aller encore plus loin.

Je n’arrêtais de me demander comment en faire plus, comment me rapprocher de mon objectif puis je suis tombé sur une vidéo de Jim Rohn.
Dans cette vidéo, il nous explique que quelque soit le domaine dans lequel on s’implique, les résultats proviennent de notre labeur. Et que le rythme à adopter pour des résultats conséquents est « Six jours de labeur et un jour de repos ».
Une journée de repos pour se retrouver, se consacrer à nos proches et nos loisirs puis faire le point sur notre travail passé et réajuster notre stratégie.
Ce rythme, je l’ai adopté très vite, parce que quand on est passionné par ce qu’on fait, ça devient un plaisir et plus une obligation ou une corvée.

Pour les anglophones, je laisse avec la vidéo en question. Je n’ai pas pu trouver cette vidéo avec les sous-titres français.