S'enrichir en ligne


Poster un commentaire

Investissement : (Edition 2016) Je m’intéresse aux start-up

Il est sorti. Le numéro annuel du magazine Challenges dédié aux 100 startup où investir. Ça doit bien faire 6 mois que je l’attends.

senrichir-en-ligne-challenges2016

Souvenez-vous, dans cet article, je vous expliquais comment je m’étais intéressé au numéro spécial de 2015 et que j’avais investi dans 10-Vins, la société qui propose de boire le vin au verre et à parfaite température.

Et sinon, depuis ?

10-vins organise régulièrement des événements, j’ai eu l’occasion de rencontrer l’équipe ; très sympathique au demeurant ; à Paris au mois de novembre, de déguster du vin et voir de plus près la célèbre D-vine.

senrichir-en-ligne-Dvine

Début 2016, 10-vins fait le déplacement au Consumer Electronics Show de Las Vegas et a été élue meilleure start-up.

(Dois-je espérer que ça augure du bon pour moi ?)

Et à part 10-Vins ?

Début décembre, j’investis dans une autre startup, Black Beauty Radar.

senrichir-en-ligne-BBR

Le premier annuaire dédié à la beauté et aux cosmétiques pour les peaux noires et métisses. En quelques mois, la jeune startup s’est évertuée à travailler sa visibilité :

3 sites (Français, Anglais, Portugais) et 3 pages facebook (F, A, P) avec en tout près de 24500 followers, 18,8000 sur Instagram et plusieurs interventions à la télé et la radio.

senrichir-en-ligne-BBR_bebe

Black Beauty radar propose aussi l’application Beauty Radar à télécharger sous Android qui propose de trouver le professionnel beauté de vos environs, une base étoffée de jour en jours où les professionnels qui le souhaitent peuvent aussi s’enregistrer gratuitement.

Et maintenant…

senrichir-en-ligne-et_maintenant

Ben pour tout te dire Gilbert, je n’en ai fichtrement aucune idée. Enfin si, mais vaguement.

Déjà, j’ai commencé à lire le pitch pour plusieurs sociétés entre midi et deux, ensuite, ce soir après avoir joué 3h de MMO, je me poserai devant une série à la con (ou de la musique) car paradoxalement je réfléchis mieux avec un bruit de fond, je serai dans ma bulle et je cocherai celle qui éveillent même un intérêt minime chez moi.

Plus le temps passera, plus j’affinerai mes choix pour au final n’en sélectionner que 10.

Enfin, je contacterai chacune des startup finalistes, et selon la promptitude et la clarté des réponses à mes questions, certaines seront gentiment poussées vers la sortie.

senrichir-en-ligne-OP

Hmm… j’avais dit « gentiment »…

Au final, je présenterai mes choix à des proches et à mes associés qui auront tout loisir d’investir dans un ou plusieurs sociétés avec ou sans moi.

L’année dernière, j’ai investi dans 2 sociétés, l’objectif de cette année est d’investir dans 3.

Publicités


Poster un commentaire

« 6 jours de labeur » (Jim Rohn) ou Comment j’ai augmenté mon rythme de travail pour réaliser mes objectifs

logo_work_in_progress2

Quand j’ai démarré Profits25, mon but n’était pas de parrainer, je souhaitais juste faire des compléments de revenus.
Mais quand j’ai eu ma carte de paiement ainsi que le premier versement, j’en ai parlé à la seule personne qui démarrerait juste parce qu’il a confiance en moi et qu’il n’avait pas besoin d’autres preuves, mon frère.
Alors ma motivation a augmenté, j’ai commencé à croire que je pourrais parrainer d’autres personnes.
Au fil des mois et des filleuls qui entraient, cette croyance s’étaient transformée en foi, le doute n’était plus permis: je devais aller encore plus loin.

Je n’arrêtais de me demander comment en faire plus, comment me rapprocher de mon objectif puis je suis tombé sur une vidéo de Jim Rohn.
Dans cette vidéo, il nous explique que quelque soit le domaine dans lequel on s’implique, les résultats proviennent de notre labeur. Et que le rythme à adopter pour des résultats conséquents est « Six jours de labeur et un jour de repos ».
Une journée de repos pour se retrouver, se consacrer à nos proches et nos loisirs puis faire le point sur notre travail passé et réajuster notre stratégie.
Ce rythme, je l’ai adopté très vite, parce que quand on est passionné par ce qu’on fait, ça devient un plaisir et plus une obligation ou une corvée.

Pour les anglophones, je laisse avec la vidéo en question. Je n’ai pas pu trouver cette vidéo avec les sous-titres français.